Shéhérazade, le conte musical

Léon Bakst, Décor pour le Ballet "Shéhérazade" de Fokine

Léon Bakst, Décor pour le Ballet « Shéhérazade » de Fokine, 1910.

 

Les Mille et une nuits constituent le recueil le plus célèbre et le plus remarquable de l’Islam médiéval. Sa traduction en français au début du XVIIIe siècle par Antoine Galland est considérée, quant à son impact, comme un «fait capital», en littérature, qui a permis de le révéler au monde entier. Ce texte a de tous temps été une source inépuisable d’inspiration ainsi qu’un vecteur culturel et linguistique pour le monde arabe et en particulier dans la sphère francophone. Ces contes ont influencé plusieurs générations d’écrivains et d’artistes français parmi lesquels Montesquieu et ses Lettres persanes ou Victor Hugo dans Orientales ou encore Ingres, Delacroix et Gérôme en peinture. Cette dynamique a été à la source du mouvement Orientaliste en Europe.

Lorsqu’en 1888, le compositeur russe Nikolai Rimski Korsakov s’empare du thème des Mille et une nuits en composant sa célèbre suite symphonique, Shéhérazade, il fait entrer le texte légendaire dans le champ musical. Et en 1910, Michel Fokine créa à Paris, sur cette musique un ballet pour les Ballets russes, avec notamment Vaslav Nijinski dans l’un des rôles principaux, ainsi que des décors et des costumes de Léon Bakst. Cette interprétation fut remarquable et fit entrer ces contes arabes médiévaux dans le monde du spectacle moderne, en faisant ainsi les ambassadeurs indémodables et intemporels du monde arabe et de la langue française. Ce lien indéfectible nous apparaît tout à fait approprié à la célébration de cette Œuvre et de ses valeurs dans le contexte international et cosmopolite qui est le nôtre aujourd’hui, comme un retour aux sources de l’art et de la littérature, qui nous rappellent encore une fois les liens étroits qui unissent nos multiples cultures.

Représentation du 13.03.2014 au Lycée Franco-Finlandais de Helsinki

Représentation du 13.03.2014 au Lycée Franco-Finlandais de Helsinki

Le but visé ici est de remettre à l’honneur les différents aspects de cette œuvre universelle et polymorphe que sont Les Mille et une nuits, au travers d’une mise en scène originale alliant les deux interprétations majeures de ce thème. Le fait de combiner musique, conte et jeu de scène, vise à présenter un divertissement tous publics, pour que la langue française, la musique russe et les contes arabes soient mis à l’honneur de manière festive et culturellement consistante.

Budget Global de la prestation (spectacle + dégustation orientale en supplément) : 400 €
Représentation suivante : 250 €
(Tarifs indicatifs)

Pour tout renseignement :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s